alexandre gherban

poésie numérique

Je m’intéresse à des petits automates-programmes, qui permettent l’exploration de situations de poésie numérique.

Je m’intéresse à ce qu'on pourrait appeler du pseudo-langage : une sorte de «  trans-communication » .
Wittgenstein (je crois) dit quelque part : « quand on veut être précis, on fait un geste ».
L’art n’a pas à être précis ; mais l’art fait des gestes .
J’essaye de produire ces gestes .

Quand on joue au jeu, on ne voit pas le jeu / Quand on ne joue pas au jeu, on peut voir le jeu / Le numérique : on joue et on est joué .

A partir de 1995/6 j'ai fait un ensemble de poèmes numériques en programmation, avec le programme lingo de Director. Mais Director est pratiquement retiré de la circulation et le pluggin qui permet de les consulter sur internet a pratiquement disparu aussi.
Comme pour d'autres collègues, (Castellin, Bootz ...) voir ces oeuvres anciennes devient problématique, voire impossible.
Peut-être un jour ... En attendant ...il y a toujours quelques images. Et un entretien avec Yan Rucar ...

la colonie

robolettries

bulbus muscari

poème cumulatif